ΣΥΝΘΕΤΗ ΑΝΑΖΗΤΗΣΗ +

Αιγεύς Εταιρεία Αιγαιακής Προϊστορίας

ΧΡΗΣΙΜΟΙ ΣΥΝΔΕΣΜΟΙ

8 ΜΑΡΤΙΟΥ 2012

Mycénien.info – L’interprétation du linéaire B

Dans les années 50, Michael Ventris a déchiffré l’écriture mycénienne appelée Linéaire B. L’espoir était grand de trouver, dans l’écriture sur ces tablettes en argile, d’importantes informations anthropologiques sur cette culture, matrice de la civilisation occidentale, qui a habité l’île de Crète ainsi que des citadelles mycéniennes du T.M.II jusqu’à la destruction du dernier niveau de la citadelle de Mycènes (de 1450 à 1100 ACN).

Les traductions des tablettes par M. Ventris ont donné à penser qu’il s’agissait de listes de marchandises, de poids et mesures, de listes militaires, ou d’énumérations d’ouvriers, de noms, de rations et distributions d’un Etat de l’âge du bronze égéen qui s’est dévoilé être hyper bureaucratique. Mais ce «silence» des tablettes sur les thèmes cultuels, rituels ou mythologiques, ne s’accorde pas avec les évidences archéologiques qui révèlent une riche activité dans le domaine des croyances et des rituels. Cette lacune a été à l’origine de cette étude, qui a mis en question, non pas le déchiffrement, mais les traductions du linéaire B.

© Enriqueta et Tina Martinotti


Σχόλια

Παρακαλούμε τα σχόλιά σας να είναι στα Ελληνικά (πάντα με ελληνικούς χαρακτήρες) ή στα Αγγλικά. Αποφύγετε τα κεφαλαία γράμματα. Ο Αιγεύς διατηρεί το δικαίωμα να διαγράφει εκτός θέματος, προσβλητικά, ανώνυμα σχόλια ή κείμενα σε greeklish.