ΣΥΝΘΕΤΗ ΑΝΑΖΗΤΗΣΗ +

Αιγεύς Εταιρεία Αιγαιακής Προϊστορίας

ΧΡΗΣΙΜΟΙ ΣΥΝΔΕΣΜΟΙ

12 ΜΑΡΤΙΟΥ 2012

Linéaire-b.info – Épigraphie mycénienne, nouvelle interprétation des textes

De manière générale, on croit que la plupart des textes en linéaire B sont des documents administratifs d’une société extrêmement bureaucratique. On croit que les séries des phonèmes ne sont pas lisibles de manière monosyllabique en raison de la méthode statistique employée par M. Ventris dans son déchiffrement. On ignore que le linéaire b est un système syllabaire et l’on lit comme s’il s’agissait d’un alphabet.  Hors, après 15 ans d’’étude du linéaire b, nous avons trouvé une quantité importante -90 tablettes- de textes littéraires dans les tablettes mycéniennes, en lisant les séries des signes comme des phrases et pas comme des mots.

Ceci part du fait que les mêmes signes du linéaire b se trouvent dans des autres systèmes syllabaires avec les mêmes phonèmes donnés par Ventris. Donc, il n’y a pas raison de penser que les inter-ponctions marquent la séparation des mots. Chaque phonème est sensible d’interprétation monosyllabique, avec toutes les possibilités polysémiques donnés par ses homonymes.

© Enriqueta Martinotti – Tina Martinotti


Σχόλια

Παρακαλούμε τα σχόλιά σας να είναι στα Ελληνικά (πάντα με ελληνικούς χαρακτήρες) ή στα Αγγλικά. Αποφύγετε τα κεφαλαία γράμματα. Ο Αιγεύς διατηρεί το δικαίωμα να διαγράφει εκτός θέματος, προσβλητικά, ανώνυμα σχόλια ή κείμενα σε greeklish.